AGRO-ECOLOGIE : Solution pérenne pour éradiquer les feux de brousse à Madagascar

0
770
Spread the love

Techniques alternatives conseillées aux paysans. Les pratiques du « tavy » et le feu de brousse ont des répercussions néfastes sur l’environnement en général, et en particulier sur la production agricole. Elles favorisent l’érosion du sol, la perte de la fertilité du sol, la disparition des espèces végétales et animales, le réchauffement de la température de l’atmosphère…

Directeur général du développement durable

« L’intégration de l’agro-écologie dans l’éducation rime avec les stratégies du ministère de l’environnement et du développement durable (MEDD) pour faire face au changement climatique et pour un environnement harmonieux, équilibré et viable », a affirmé le directeur général du développement durable, lors de la cérémonie d’ouverture officielle des « journées agro-écologiques », 19 mars 2020 au CEG Ambohimandroso, district d’Antanifotsy, dans le cadre du projet Manitatra II, concocté par GSDM (professionnels de l’agro-écologie). Il s’agit d’un projet lancé en novembre 2018, financé par l’Union Européenne et Comesa, dans une durée de trois ans.

Manitatra II intervient dans 17 communes rurales réparties dans cinq districts de la région Vakinankaratra et vise la mise en échelle de la diffusion de l’agriculture de conservation et de l’agro-écologie en vue de la promotion d’une agriculture durable et la protection de l’environnement face à la dégradation des ressources naturelles et aux impacts  du changement climatique. Une partie de ce projet  concerne l’éducation nationale dans le but d’intégrer l’agro-écologie dans les curricula du système éducatif. 12 établissements scolaires de niveau collège (6ème et 5ème) du Vakinankaratra en sont concernés. Le projet permet également aux paysans de bénéficier de formations  en agro-écologie. Au total, les 51 paysans leaders qui ont suivi des formations ont transmis les techniques aux 8900 paysans adoptants (ce sont les paysans qui ont adopté les techniques agro-écologiques).

Réduction  ou suppression du travail du sol

L’agro-écologie met en relation la science de l’agriculture (l’agronomie) et l’écologie et vise à prendre en considération les écosystèmes dans la production. Elle est aussi « l’ensemble des pratiques agricoles imitant les fonctions offertes par la nature », a expliqué le Directeur Exécutif du GSDM, Rakotondramanana. A titre d’exemple, les plantes de couvertures, appelées aussi plantes auxiliaires notamment mucuna, tephrosia, stylosanthes… sont utilisés en agro-écologie et elles ont des fonctions éco-systémiques importantes dont les principales sont la régénération de la fertilité du sol, la structuration du sol, la reconstitution de la biodiversité du sol, l’effet répulsif par rapport à certains insectes. Elles facilitent les activités des paysans puisqu’elles permettent de réduire voire supprimer le travail du sol. « La technique agro-écologique est une des solutions pérennes pour lutter contre les feux de brousse », a martelé  le directeur général du développement durable.

Lynda A.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici